Non classé, Où sommes-nous ?

Point final

Et bien voilà, la boucle est bouclée …

Ce beau voyage en Atlantique et en mer des Caraïbes est terminé et restera pour nous une très belle année qui nous aura, tous les deux, encore un peu plus rapprochés.

Même si le but final, de passer avec Abhaya au pied de la statue de la Liberté, n’a pu être atteint, nous aurons découvert de nombreux pays, de beaux endroits et fait de belles rencontres.

La descente jusqu’au Cap Vert a été formidable, car elle nous a appris à maîtriser notre indépendance, elle nous a fait vivre tous ces premiers émois, des découvertes en couple, le fait de vraiment mener sa barque, seuls.

Et puis, la traversée de l’Atlantique a fait de nous de très bons marins. Le voyage s’est alors poursuivi dans le partage avec les amis, les enfants et les nombreuses rencontres.

Alors, même si nous n’avons pu dépasser Puerto Rico, notre voyage a été merveilleux.

Notre retour depuis Deshaye, en Guadeloupe, aura été difficile, mais nous aura permis de devenir de « grands marins ».

La fête de notre retour, organisée par nos enfants, aura également été un grand moment d’émotion.

Mais, comme tout a une fin, et qu’avec « le Gilou », les affaires ne trainent pas,

 

Abhaya a été vendu très rapidement à nos bons amis Odile et Edouard, qui louchaient dessus depuis le départ. Je croyais à une blague, quand ils me disaient de faire attention de ne pas l’abimer et qu’ils l’achèteraient à notre retour…

C’est une chance pour moi de l’avoir vendu aussi vite pour reprendre derechef ma vie de régatier en solo et double.

Une chance que notre fier et bon coursier Abhaya puisse être à nouveaux dans les mains de très bons marins qui associent compétence et convivialité et qui ont conservé son nom.

Et, comme il n’y a pas de hasard, Abhaya a croisé Tigre Blanc devant les Sables d’Olonne, lors de notre descente vers La Rochelle. C’est bien la preuve que l’histoire ne s’arrête pas, mais continue.

Ainsi, un nouveau rêve s’accompli, maintenant, avec la toute récente acquisition d’un JPK 1010, nommé Tigre Blanc, à l’image de son capitaine. J’ai rêvé des années durant de ce sacré bateau, idéal pour la régate en double et solitaire, et le voilà enfin.

Mais, bien sûr, il est suffisamment confortable pour continuer les croisières vers l’Espagne et pourquoi pas la Méditerranée avec ma seconde, au « garde à vous » pour me suivre dans de nouvelles aventures.

Également réintégré au groupe Transquadra de La Rochelle, j’y retrouve mes bons copains de régate et je vous assure que l’ambiance est plus que sympa.

Tout cela pour vous dire que l’on est heureux et que l’on va voguer, avec ma seconde préférée, vers de nouvelles aventures.

Merci à vous tous qui nous avez suivi sur ce Blog et à très bientôt.

Les « Gilles et Rose »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *